Débardage par traction animale

Avantages pour la forêt

Au niveau de la sylviculture

Lorsque l’exploitation est mécanisée, l’éclaircie doit être systématique et forme des cloisonnements d’exploitation pour le passage des engins. Ainsi, on est amené à supprimer un certain nombre d’arbres qui auraient pu être des arbres d’avenir. Un débardage à l’aide du cheval permet de circuler à l’intérieur du peuplement, de faire un éclaircie uniquement sélective et donc de conserver ces arbres d’avenir potentiels.

Au niveau de l’impact sur les arbres

Le débardage à l’aide d’engins peut causer des blessures aux arbres encore sur pied et elles entrainent une dépréciation du bois et une baisse de revenus (matériel qui n’est pas forcément adapté au type de chantier, taille, poids). Grâce au cheval , cet impact est moins important car les blessures, lorsqu’elles ont lieu, sont superficielles le cheval s’arrêtant plus facilement.

L’impact sur le sol forestier

Le cheval occasionne beaucoup moins de dégâts lors de son passage que le tracteur (ornières, tassement du sol). Ceci permet de préserver les arbres d’avenir et de protéger la régénération naturelle. Le cheval est parfaitement adapté aux terrains humides et évite donc la formation d’ornières, de zones de compactage.

Autres points importants

Il permet d’effectuer des éclaircies purement sélectives, donc dans des parcelles en retard d’éclaircie. L’utilisation du cheval nécessite peu de pistes. C’est une énergie écologique non polluante qui se fond dans le paysage.

Avantages de la méthode pour le débardeur

Dans le monde de l’exploitation la lourdeur des investissements est un problème majeur. Un des intérêts du débardage à cheval est la faiblesse des investissements et des frais de fonctionnement (le débardeur ne prend pas trop de risques en s’installant). Le cheval peut également être utilisé pour d’autres travaux et pourra aussi partager les pâtures d’autres animaux, en particulier les bovins, ce qui peut expliquer les faibles coûts d’entretien. Les erreurs d’inattention ont rarement des conséquences très graves contrairement aux accidents avec des engins mécaniques. Le calme du travail en forêt sera apprécié par le débardeur. Enfin les Haras Nationaux subventionnent l’utilisation de cheval de trait sous forme de primes (environ 30% du prix du cheval)

Le cheval comme agent de développement rural

De nombreuses régions connaissent aujourd’hui une désertification et tentent de lutter en développant une politique de diversification, notamment vers le tourisme rural et la pluri-activité. Le débardage à cheval semble intéressant dans ce cadre (le débardage se fera en hiver, l’été étant réservé à l’exploitation agricole ou au tourisme).Il permet donc d’offrir quelques emplois, tout en jouant son rôle dans le développement rural et la conservation du patrimoine (conservation des races de chevaux de traits qui ont un avenir incertain). L’utilisation du cheval maintiendrait quelques secteurs en place tels que l’élevage, la maréchalerie, la bourrellerie ainsi que le dressage.

Le cheval comme source d’énergie

Au niveau puissance, le cheval n’est pas comparable au tracteur. Mais les avantages qu’il possède ne sont pas négligeables. Il est capable d’adapter l’effort qu’il fournit à la résistance rencontrée. C’est ainsi qu’il peut fournir un effort maximal d’une valeur égale à son poids pendant 15 secondes. Il peut alors décoller une grume puis la traîner en fournissant un effort moindre mais plus long. Cette souplesse dans sa puissance et donc dans sa dépense d’énergie est digne des mécaniques les plus sophistiquées. Un cheval a une adhérence presque parfaite alors qu’un tracteur peut perdre jusqu’à 70% de sa puissance à lutter contre les glissements. Le cheval lui n’est pas sensible aux intempéries et peut travailler par n’importe quel temps. Un autre avantage du cheval par rapport au tracteur est son intelligence. Face à une situation critique l’animal saura réagir (éviter les arbres, s’arrêter). La source d’énergie qu’est le cheval est non polluante, calme et évite le stress et les mauvaises vibrations dans le dos qu’apporte le tracteur.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close